Feed : l’alimentation du futur se boit rapidement

La France est réputée pour sa gastronomie dont je suis réellement amoureuse. Foie gras, baguette, croissant… Chocolatine et pain au chocolat font mon bonheur au quotidien. Mais voilà, plus le monde avance, plus la population accroit. D’après les scientifiques, un réel problème alimentaire sera posé en 2050. C’est la problématique abordée par la société Feed.

Qui sont Feed ?

Cette « foodtech » comme ils aiment s’appeler est d’origine française et plus précisément Parisienne.
En effet, ils sont spécialisés dans la smartfood fabriquée en France. Ils proposent deux gammes de produits conçus, à leurs dires par des médecins nutritionnistes et des ingénieurs agroalimentaires, pour remplacer un repas. Élaboré pour convenir à tous, leur but n’est pas de faire perdre du poids. Les produits sont vegan (sans ingrédient provenant des animaux), sans lactose, sans gluten, sans noix. Ils se veulent rapides et simples pour les repas du midi (ou du soir) pressés. Chacun d’entre eux apporte 1/3 des apports journaliers recommandés.

Les produits qu’ils commercialisent :

A l’heure actuelle ils proposent une gamme de boisson sous forme de poudre à hydrater et une gamme de barre aux différents goûts. On retrouve des boissons aux goûts sucrés et salés :

  • chocolat
  • café
  • fruits rouges
  • légumes du jardin
  • cèpes
  • carotte et potiron
  • tomates à la provençale

Ainsi que 4 barres sucrées :

  • Coco chocolat
  • Chocolat
  • Fruits rouges
  • Banane chocolat

 

Comment se les procurer ?

Vous pouvez les trouver dans les « La Grande Épicerie de Paris » (Bon Marché), dans certains Franprix, dans quelques conventions telles que la Paris Games Week et sur leur site. Les boissons sont vendues autour de 4 euros tandis que les barres sont proposées à 2.50 euros.

Comment je les ai connus 

C’est pas le biais d’une vidéo d’Alexandre Calvez que j’ai entendu parler de cette marque il y a quelques mois. C’est donc naturellement qu’en allant à la Paris Games Week leur stand m’a attiré l’œil. Ils proposaient des dégustations, et, après avoir tout goutté (merci la gentille dame qui s’est occupée de moi) j’ai opté pour la boisson saveur chocolat. Mon chéri qui m’accompagnait a lui décidé de s’essayer à la boisson gout café. Pour ma part j’ai hésité avec la boisson légume du jardin. Malheureusement il n’est pas recommandé d’ajouter de l’eau chaude dans leurs boissons, puisqu’au dessus de 40°C les vitamines sont détruites et donc il n’y aurait plus d’intérêt nutritionnel. Ainsi je me voyais mal déguster une soupe légumes du jardin froide mais ça ce n’est que mon avis.

Mon avis ?

J’ai « mangé » ou plutôt bu le mien un midi à l’école. Ça me permettait d’évaluer au mieux l’aspect pratique et la manière dont le produit procure une sensation de satiété.
La praticité de ce repas est beaucoup mise en avant. Alors certes transporter une bouteille c’est très pratique, elle est légère et ne pose pas de problème de conservation. Néanmoins, mélanger la poudre avec l’eau m’a semblé plus compliqué que prévu. Je me suis retrouvée en présence de gros grumeaux et d’une partie de la poudre qui ne s’est pas mélangée tandis que j’ai secoué cette bouteille le plus longtemps et le plus fort que je le pouvais. La seule présence de la bouteille ne suffit pas à mélanger correctement la poudre et l’eau ce qui est un très mauvais point.
Concernant le goût, il n’est pas désagréable. Il n’est ni trop fort ni trop sucré (voir très peu sucré mais je n’ai pas trouvé ça dérangeant).

Cependant, je l’ai consommé à côté d’une amie qui mangeait une sorte de pizza savoyarde. Je vous avoue que boire son repas goût chocolat à proximité d’une pizza n’est pas la meilleure chose qu’il soit.
A présent la sensation de faim : à la moitié de la bouteille je n’ai plus eu faim.
C’est réellement étonnant car je n’ai rien mâché, j’ai même l’impression de n’avoir rien mangé et pourtant.

Pourquoi ne pas avoir pris des barres ? 

Les barres sont vraiment particulières. Pour commencer aucun goût ne m’a plus. De plus, la texture est très compacte et granuleuse ce qui m’a repoussée.

L’avis de mon chéri :

Son goût café ressemblait beaucoup à celui d’une glace café mais en moins sucré. Lui qui l’a consommé à la maison a aussi été gêné par des grumeaux. Il a été énormément déstabilisé par la texture mi liquide mi pâteuse. Lui aussi a été calé à la moitié de la bouteille alors qu’il mange plus que moi.

Notre conclusion…

Nous sommes tous les deux d’accord avec mon chéri pour dire que c’était sympa d’essayer mais qu’on en ferait pas une habitude. Ce n’est pas une mauvaise expérience quand bien même on est trop attaché à un bon repas. A mon sens l’idée est bonne, l’intention aussi mais il y a encore des progrès en terme de goût et de texture à faire. Je vous conseille quand même d’essayer car c’est très rigolo et la sensation procurée est inédite.

 

Et vous ? Que pensez vous de l’alimentation du futur ?

Je m’appelle Sophie j’ai 18 ans et je suis actuellement étudiante en BTS MECP en 2ème année avec option management. Je suis Toulousaine adoptive depuis un peu plus d’un an. Passionnée par le monde de la beauté que ce soit le makeup, la parfumerie ou même les soins. Tout me plait et c’est bien pour cela que je veux en faire mon métier. J’aime également beaucoup le thème de l’alimentation, la cuisine et les enfants.

2 Replies to “Feed : l’alimentation du futur se boit rapidement”

  1. Hello,

    Pour bien mélanger la bouteille, il y a une technique toute simple : Incliner la bouteille, presque à l’horizontal, au moment de mettre de l’eau. Pour que la poudre soit tout au long de la bouteille. Cela permet d’éviter que le poids de l’eau tasse la poudre.
    Pensez aussi à l’aérer en la secouant pour qu’elle ne soit pas tassée au fond de la bouteille.

    Pour ne prendre aucun risque, vous pouvez tester notre sac de poudre + shaker qui vous garantie aucun grumeaux.

    Nous améliorons sans cesse nos smart food pour offrir un maximum de satiété, et une expérience toujours plus agréable.
    A votre disposition pour tout complément,

    L’équipe Feed.

  2. Non merci. Ce genre de « nourriture » n’est pas pour moi. Beurk.
    Peut-être pour les personnes très âgées qui n’ont plus de dents?
    Mais quand on a la chance de pouvoir manger tout ce qu’on veut, pourquoi manger ce qui ressemble finalement à une infâme bouillasse? Et puis pour l’estomac, il vaut mieux mâcher et mâcher un liquide, bof. Je ne suis pas du tout convaincue.
    Quand je manque de temps, je mange une pomme.

Laisser un commentaire